AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Lucain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lucain
Nouveau
avatar

Masculin Nombre de messages : 3
Localisation : Son ambulance
Date d'inscription : 27/04/2006

MessageSujet: Lucain   30/05/06, 12:48 am

Lucain naquit au sein de la communauté elfe de Seattle, on choisit pas sa famille. Son enfance débuta sur de bonnes bases. En effet, les parents du jeune albinos aimaient leur fils qui les avaient considérablement surpris à sa naissance par son déficit de mélanocytes, mais bon, quand on habite Seattle, on finit par ne plus s’étonner de rien. Tout se déroulait donc dans le meilleur des mondes. Le jeune garçon eut son premier ordinateur à l’âge de 7 ans (selon des critères d’âge humains) après avoir bien tanné ses parents plutôt réticents et cela nous le verrons plus tard, à forte raison. Mais vu l’ultimatum du gamin, ils n’eurent guère le choix, c’était ça ou il le piquait. C’est ça les enfants gâtés. Des vraies teignes. Lucain se passionna tout de suite pour cette machine et les immenses possibilités qu’elle offrait. Mais pendant l’année de ses 10 ans, son père mourut. L’argent se faisant plus rare au domicile familial approvisionné par le seul salaire maternel. Lucain prit alors le parti de customiser lui même ses bécanes et de dégotter tout ce qu’il pouvait par ses propres moyens. Ainsi débuta sa carrière de pirate informatique. Jusqu’à l’âge de 12 ans (toujours selon les mêmes critères), il s’en tira toujours, hantant la matrice sans jamais s’y faire prendre. Mais une fois, il se fit dénoncer alors qu’il commettait un détournement de fond pour aider la famille (faut bien se donner bonne conscience, ça présente bien au commissariat) mais surtout ses propres intérêts. Il se fit donc pincer. Et étant toujours mineur, il fut envoyé en maison de correction où il rencontra Nichole avec qui il sympathisa. La jeune fille, ayant 2 ans de plus que l’albinos, lui servait en quelque sorte de grande sœur.

Pendant les 2 ans qu’il passa en compagnie de Nichole, on peut dire qu’ils firent les 400 coups. Comme garnement, il faut dire qu’il était pas mal dans le genre, Nichole n’étant bien sûr pas en reste. C’est pendant cette période qu’il développa encore plus ses capacités de Decker. Quoi de mieux en effet qu’une bonne maison de correction qui rassemble les plus grands pirates informatiques de la ville pour apprendre ? Franchement ? On fait pas. Ainsi, le petit Lucain qui faisait bien 1,70 à ses 13 ans, connu toutes les ficelles du métier pour son plus grand plaisir, au grand dam de la société qui l’accueillerait par la suite. Bien évidemment, bien que ce soit normalement le principe, on ne s’assagit que rarement dans ce genre d’institutions. Pourquoi faire ? Sait pas. Il paraît que le type qui te surveille veut que tu sois sage. Alors pour lui faire plaisir, tu fais profil bas devant lui, mais par derrière, c’est une autre histoire. Ainsi, l’albinos aux oreilles pointues découvrit ce qu’était la drogue, à son plus grand défoncement. Qu’est ce que c’est bien ce truc ! Il commença d’abord doucement, il progressa très vite sur l’échelle de l’illégalité. De toute façon, ses exploits informatiques lui rapportaient bien plus qu’il n’aurait pu dépenser en 3 vies de luxe outrancier. Alors pourquoi se priver ? Surtout que étant déjà derrière les barreaux, il risquait pas grand chose de plus. Et il faut bien l’avouer il avait un goût prononcé pour l’interdit. Comme tous les adolescents somme toute. Bien sûr, il ne se paradait pas trop, redoutant un peu la réaction de sa « grande sœur ». Il ne savait si elle cautionnerait mais dans le doute … Cependant il ne réussit pas à cacher éternellement sa consommation à Nichole. Y a des symptômes physiques qui ne trompent, hélas, pas. Mais heureusement pour lui, son appartenance à la communauté elfe lui permettait biologiquement de mieux supporter les effets psychotropes des produits. Sur un humain normal, les doses que l’albinos prenait à l’époque auraient été désastreuses. Il eut le droit à une belle remontrance. A l’avenir, il prendrait davantage de précautions …

Vous vous demandez certainement : Mais elle fait quoi sa mère pendant ce temps là ? Et bien c’est très simple, elle a purement et simplement renoncé à aller voir son fils au parloir car celui-ci refusait de se présenter quand elle venait. Elle se contentait de lui écrire régulièrement, espérant que son fils lirait ses lettres. Quel sale gosse !

Quand il eut 14 ans, Nichole partit. Alors, là, il se lâcha. Sa consommation de drogues fut de plus en plus importante, il passa à la cocaïne, l’héroïne et tout ce qui lui passait sous la main. Il fit également un Tatoochip en forme de serpent autour de son bras droit. Le serpent, son animal en astrologie orientale, tournait sans cesse autour de son membre. L’effet était assez saisissant. Conseillé par ses amis Deckers plus âgés, il fit l’acquisition de son matériel informatique, notamment de son datajack, qui customisa personnellement. Après tout, il n’avait que ça à faire, la musculation n’étant absolument pas sa discipline de prédilection bien qu’il soit déjà très grand, il avoisinait les 1 m 90 à cet âge là. Bref, sa situation désastreuse ne s’arrangea pas. Si ce n’est pour l’état de son compte en banque qui se fournissait généreusement, faisant par la même occasion fit du contribuable.

Sortant de l’univers carcéral à ses 16 ans, son matos sous le bras, il partit pour la ville, plus … basse de Seattle, le Sprawl. Comme il avait réussit à ne pas se faire chopper pour ses piratages, il partait l’esprit libre. Enfin, façon de parler puisque le sien était plutôt dépendant de narcotiques. Décidant de s’éclater comme un petit fou, il alla dans les magasins de vêtements les plus huppés de la ville, notamment chez Armanté, Mortimer of London. Cette dernière marque devint d’ailleurs sa favorite. Il s’acheta une magnifique villa au bord d’un petit lac qu’il fit construire pour l’occasion à l’extérieur de la ville. Mais habitué à l’exiguïté de sa cellule, il s’y sentait assez mal à l’aise. Conservant cette maison, il se prit d’affection lors d’une vente aux enchères ( il s’ennuyait ce jour là) pour une ambulance du siècle dernier. En faisant immédiatement l’acquisition, il l’installa dans un terrain vague du Sprawl et y installa tout son matériel. S’il n’y eut pas de problèmes avec les différents gangs qui occupaient cette partie de la ville et plus précisément de son terrain vague en question, c’était parce que, d’une part, il est richissime (ça aide) et d’autre part parce qu’un Decker de son niveau, c’est quand même bien pratique dans le milieu. Résolvant quelques petits codes de cartes bancaires et autres, il réussit à se faire des amis bien placés et à vivre tranquillement sur son terrain vague sans que personne ne viennent l’y embêter. D’un naturel flemmard, il finit par ne plus vraiment quitter son ambulance qu’il avait au préalable équipé d’une petite sale de bain, et d’une kitchenette. Pour tromper sa solitude, il se procura une hermine, qu’il nomma, allez savoir pourquoi les méandres des esprits drogués sont parfois très très impénétrables, Trevor. La pauvre bête, respirant plus ou moins de l’air frais, finit rapidement par devenir complètement tarée, à l’image de son maître qui faut bien le reconnaître avait tendance à la nourrir au café. Devenant super active, Lucain eut l’idée pendant un de ses moments où il était à peu près clean de brancher une dynamo sur la roue de la cage de Trevor. Ainsi la brave bête alimentait l’arrivée d’électricité au ballon d’eau chaude. Après tout … Rien ne se perd, tout se transforme ! Donc, cette feignasse effectuait ses achats sur le net, tant alimentaires que textiles, informatiques ou autres grâce à ses nombreux comptes et malversations, il restait absolument introuvable. Résultat, c’est le cadavre ambulant le mieux fringué qu’on puisse trouver.

Un jour il retrouva la trace de Nichole et de son petit copain du moment. Il ne se rappelle d’ailleurs plus de son nom à ce type. Elle avait dû lui dire quand il était pas vraiment en état d’enregistrer ce genre d’infos qui en fait, l’intéressait que moyennement. D’ailleurs il ne le côtoya pas très longtemps, il mourut rapidement après qu’il ait retrouvé sa « grande sœur ». Nichole devint étrange à ses yeux embrumés par des vapeurs plus ou moins illicites et d’ordinateurs chauffant. Il accueillit sans surprise particulière les différentes transformations que celle-ci avaient effectuées sur son anatomie. Chacun son trip. Le métal franchement ça le branchait pas. Trop lourd. Déjà qu’il avait du mal à bouger de son fauteuil des fois alors avec des kilos de métal en plus sur le dos … Fallait être maso selon lui. Il apprit également qu’elle était devenue Samouraï des rues sans sourciller davantage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Lucain
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shadowlife :: Shadowrun :: Background-
Sauter vers: